Christoph Geiser Stiftung

Mariella Mehr

Mariella Mehr, née en 1947 à Zurich, a connu comme enfant yéniche les homes, les familles d'accueil, les maisons de redressement, les maisons d'arrêt et les établissement psychiatriques, victime de la tristement célèbre oeuvre d'entraide "Enfants de la grand-route" (Pro Juventute). Elle a écrit ses premiers poèmes à 16 ans. Ecrivaine et journaliste, engagée dans la défense des droits des Yéniches et dans la lutte contre le racisme, Mariella Mehr vit de sa plume depuis 1975. Le fonds Mariella Mehr déposé aux Archives littéraires comporte des tapuscrits, du matériel rassemblé lors des recherches de l'auteure ainsi qu'une ample correspondance avec des privés, des associations, des médias et des maisons d'éditions. A celà s'ajoute une importante documentation sur les gens du voyage, les Yéniches et les Roms ("la question tsigane") dans l'histoire et au présent. Le fonds a été classé et inventarisé par Nina Debrunner entre 2014 et 2015. L'inventaire est disponible online.

Article dans le Bund du 26.10.2015 / Nina Debrunner sur Mariella Mehr / Christa Baumberger sur Mariella Mehr

 

Retour aux projets